» Linné
- page 2 de 14

» 1727 :


Sur les conseils des professeurs, le père de Charles se résignait à mettre son fils en apprentissage, mais grâce à l'intervention du docteur Rothmann, Charles Linné apprend la physiologie et la méthode de Tournefort: à la fin de l'année, il avait dressé un catalogue systématique des plantes des environs.

Le travail réalisé avec le docteur Rothmann, les connaissances acquises en sa compagnie lui permettent de rejoindre l'Université de Lund. Il quitte le lycée le 6 mai 1727.

Avec l'aide et le soutien d'un autre docteur, Kilian Stoboeus, Linné se mit à travailler intensément et réalisa son premier herbier. C'est alors qu'une piqûre d'insecte mit ses jours en danger. Une fois guéri, il quitte Lund et son professeur bien-aimé. Puis de nouveau sur les conseils du docteur Rothmann, il rejoint l'Université d'Upsal.
(3)



» 1729 :

Praeludia sponsaliorun plantarum
(ébauche de sa méthode de classification)

Dans une période de détresse, notamment financière (*), Linné a la chance de rencontrer le docteur et savant Olaüs Celsius qui lui apporte son aide: il l'accueille, lui prête sa bibliothèque, lui fournit des élèves. Cette rencontre en provoque une autre, celle de Peter Artedi, chimiste, botaniste mais surtout spécialisé en Ichtyologie. C'est le début d'une amitié durable entre les deux étudiants.

(*) la pauvreté de Linné était si grande qu'il manquait fréquemment des choses de première nécessité; il était forcé de porter les vieux souliers de ses camarades, qu'il raccommodait avec du carton... (3)



» 1732 :

Linné accepte une mission de naturaliste en Laponie. Auparavant il prend soin d'étudier la minéralogie, chez Stoboeus à Lund.

Il part seul le 12 mai, à pied, pour un voyage périlleux. Après avoir rencontré les Lapons et admiré leur mode de vie, (*) il gravit le Walleravi, faillit périr dans une rivière:

... enfin, après des peines et des fatigues incroyables, après avoir gravi des précipices, traversé des rivières dans des mauvais bateaux, supporté les vicissitudes continuelles, le froid et la chaleur extrêmes, et souvent la faim et la soif, il retourna au mois de septembre à Tornéo... (3)

(*) Le vrai riche n'est pas celui qui possède beaucoup, mais celui qui a besoin de peu...

(Linné: Flora Lapponica)



1732.jpg
Boussole, loupe et portefeuille contenant les notes de Linné sur son voyage en Laponie



» 1733 :

Linné visite les mines de Suède, et il fit tant de progrès dans la minéralogie et la docimasie, qu'on le trouva assez avancé pour en donner des leçons à son retour.
La jalousie du professeur Rosen détermine Linné à repartir pour un périple consacré à la minéralogie: il visite Norberg, Afwestad, Davidsperg et Fahlun.


Ce qui lui permet de commencer le Systeme lapidum. (3)



1733.jpg
Carrolite, groupe des linnéites. (Echantillon appartenant à J.Bocquet/SLNP)



01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14
SLNP!!