» Linné
- page 3 de 14

» 1734 :

Interdit de cours et privé de moyen d'existence par l'action du même Rosen, Linné accepte la proposition du baron de Reutherholm d'un voyage en Dalécarlie. A son retour il se fixe à Fahlun où il mène une vie tranquille et exerce la médecine. C'est là qu'il obtient la promesse d'un mariage avec la fille du docteur Moroeus.



» 1735 : Nouveau voyage en Suède, Danemark, Allemagne. C'est dans ce pays que, grâce à ses connaissances en Histoire Naturelle, il découvre la supercherie du serpent à 7 têtes: monstre artificiel dont l'auteur démasqué oblige Linné à partir précipitamment en Hollande.

Le 13 juin, à Harderwick, il est reçu docteur, sa thèse est intitulée:

Hypothesis nova de febrium intermittentium causa


(Nouvelle Hypothèse sur les fièvres intermittentes)

La première édition de Systema naturae parait cette année-là:

Linné y distribue tous les représentants alors connus des trois règnes minéral, végétal et animal, en classes, genres et espèces. (2)

13 autres éditions suivront, les quatre dernières étant entièrement consacrées à la botanique. C'est dans la dixième, en 1758 que Linné généralise l'emploi de la nomenclature binomiale en zologie: genre + espèce.



1735.jpg
Système de la Nature: dernière édition 1766



» 1736 :

Publications de:

Musa cliffortiana

On avait vu que trois fois fleurir le bananier en Europe; il fleurit cette année dans le jardin de M.Cliffort d'où cette dissertation, faite avec la plus grande précision... (1)

Fundamenta botanica
Bibliotheca botanica

On y trouve plus de mille ouvrages sur les plantes, disposées selon le système naturel des auteurs, par classes, ordres, genres, et espèces. (1)

A Leyde, Linné bénéficie de l'aide de Boerrhaave, protecteur et ami des sciences. Il retrouve son ami Artedi mais celui-ci est victime d'une noyade accidentelle. Linné s'efforcera de terminer son ouvrage:

Philosophica ichtyologica

Ainsi meurt dans les eaux le plus grand des Ichtyologistes, qui en avait toujours fait ses délices... j'apprends son sort, je vole, je vois ses tristes restes, je fondais en larmes... C.von Linné (1)



» 1737 :

Grâce à son nouveau protecteur, le banquier Cliffort, il part cette fois en Angleterre.
Un accueil plutôt froid le dissuade de s'établir dans ce pays comme il l'avait envisagé.

A son retour il fait paraître:

Corallarium Generum
Genera plantarum et leurs caractères naturels, d'après les nombres, la situation et la proportion de toutes les parties de la fructification.

Cet ouvrage doit être considéré comme un des plus considérables de l'auteur; il nous apprend que, avant la publication de la première édition, il avait examiné les caractères de plus de 8000 plantes.

Ce fut en 1737 également que Linné publia aussi le plus magnifique de ses ouvrages:
(1)

Hortus Cliffortianus, plantas...
(Jardin de Cliffortien, dans lequel on pubie les plantes que M.Cliffort cultive dans ses jardins à Hartcamp en Hollande... )

Critica botanica
Critique Botanique dans laquelle on examine les noms des genres, des espèces, des variétés de plantes; on confirme les meilleurs, on rejette les mauvais, et on donne une théorie pour la dénomination des plantes.

Flora laponica

La Laponie possède peu de plantes. Linné n'en rapporta que 537 espèces; il en découvrit plus de 100... parmi celles-ci, la Campanula serpillifolia, que le docteur Gronovius lui consacra sous le nom de Linnaea: La Linnea, petite plante de Laponie rampante, vile, négligée, et qui passe promptement comme celui qui porte son nom, commente Linné lui-même. (1)


Viridarium Cliffortianum

(petite dissertation sur le verger de Cliffort)

Honoré, logé au château d'Hartecamp et protégé par Cliffort, Linné vit alors une période heureuse de travail et d'amitié:

Une société s'était fondée, une véritable Société Linnéenne, où le travail de chacun servait à l'instrucion et à l'agrément de tous... tous aimaient à visiter le savant botaniste dans le jardin dans lequel il consacrait ses soins; et quelquefois tous se trouvaient réunis autour du maître, sans s'être donné rendez-vous. (3)

Mais l'amour du pays natal, le souvenir de sa fiancée le résolurent à partir. Auparavant, il souhaite revoir ses amis de Leyde, mais aussi effectuer son premier voyage en France.



1737.jpg
Page de titre de la première édition 1737



01 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14
SLNP!!